fbpx

Troubles du comportement alimentaire – Lecture : 3 min

tca et microbiote

Par : Alexandre, Fondateur de Smart Body

Alexandre vous recommande de consulter cet ebook sur 

les 6 piliers de la perte de poids

Depuis quelques années, les scientifiques se penchent de plus en plus sur le cas du microbiote. Aussi appelé « deuxième cerveau », son rôle principal est de digérer les aliments que nous ingérons. Ainsi, dès que nous avalons, nos aliments vont faire un long trajet depuis notre bouche et ce jusqu’à leur expulsion (au niveau de l’anus). Nous savons qu’une partie de la digestion va s’effectuer dès leur entrée dans la bouche, tandis qu’une autre partie sera digérées plus loin dans l’intestin et le colon.

 

Le colon regorge de bactéries et micro organismes : 10 à 10 000 milliards/ml prolifèrent ainsi dans votre colon… Contre seulement 10 à 1000 dans l’estomac, et 10 à 10 000 millions dans l’intestin. Nous leur attribuons 4 grands rôles :

 

  1. Un dans l’immunité : les micro organismes nous protègent face aux bactéries pathogènes et aux toxines

  2. Un rôle métabolique : ils nous permettent de digérer les aliments

  3. Un rôle de création : notamment la vitamine B12.

  4. Et nouvellement : un rôle dans les troubles du comportement alimentaire.

 

Un rôle dans les troubles du comportements alimentaire ? Oui oui. Et cela pourrait même être dû aux bactéries de votre colon… Ainsi, des chercheurs travaillent actuellement sur les relations entre d’une part le déséquilibre de votre microbiote, aussi appelé « dysbiose », et d’autre part l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie. Ils travaillent donc sur une nouvelle découverte : la protéine ClpB. Son fonctionnement est tout simple : lorsque les bactéries du système digestif sont soumises à un stress, elles produisent cette protéine, qui s’avère être le sosie de l’hormone de la satiété : la mélanotropine. Ainsi, et vous vous l’imaginez bien, les récepteurs de cette hormone sont donc complètement chamboulés lorsque cette protéine est sécrétée :

 

  • La satiété est constamment atteinte dans les cas d’anorexie

 

  • La satiété n’est jamais atteinte dans les cas de boulimie, boulimie vomitive ou hyperphagie.

 

Ces données ne sont encore qu’à l’étude, et rien n’est actuellement clairement établi. Mais tout porte à croire qu’une dysbiose pourrait être à l’origine de troubles du comportement alimentaire.

Prendre soin de son microbiote, en le chouchoutant, en lui apportant suffisamment de diversité, de richesse en micro nutriments est l’une des choses à mettre en place en priorité pour essayer de régler vos soucis.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Nos articles recommandés