fbpx

Nutrition – Lecture : 6 min

Ne fais pas de sèche !

Par : Alexandre, Fondateur de Smart Body

Alexandre vous recommande de consulter cet ebook sur 

les 6 piliers de la perte de poids

Aujourd’hui, la mode c’est de faire des sèches à tout va afin de rendre dessiné sur la plage. Cette « mode » vient clairement des physiques sur Instagram que nous voyons tous les jours où l’on peut voir des personnes sèches toute l’année sans effort.

 

Maintenant, ce qu’il faut savoir, c’est que bien souvent ces personnes ne sont pas naturelles, et utilisent des aides chimiques.

 

De plus, il ne faut pas oublier que ces personnes ont construit leurs physiques sur des années, et ne pratiquent pas la musculation depuis 1 ou 2 ans, ce qui est probablement le cas de la plupart des gens qui me liront.

Ces personnes ont aussi des génétiques bien supérieures à la normale.

 

Enfin, rappelons que ces personnes sont probablement souvent en période de prise de masse, et font une sèche par an. Ils profitent de cette sèche pour prendre un maximum de photos et les poster tout au long de l’année sur leurs comptes Instagram, vous faisant croire qu’ils sont secs à l’année.

Instagram représente souvent une fausse réalité, une réalité rendue plus belle pour faire rêver les gens qui les suivent.

Qu’est ce qu'une sèche ?

Déjà, il faut savoir que pour sécher, il faut avoir du muscle, et les gens qui parlent de sèche confondent souvent la chose avec une « perte de gras ».

La différence est simple, pour faire une sèche, il faut déjà une certaine masse musculaire. On parlera de sèche pour une compétition, ou pour un shooting photo, quelque chose de très poussée. Le mot sèche est donc réservé davantage aux personnes d’un niveau confirmé.

 

La perte de gras, est davantage réservée à un public débutant et/ou intermédiaire qui n’a pas encore atteint une certaine masse musculaire. Perdre du poids pour rendre bien sur la plage, correspond à une perte de gras, car cela n’est pas poussée à l’extrême.

L’exemple le plus parlant ce sont les personnes minces avec du ventre, autrement appelé “skinny fat.” Avant de construire de la masse musculaire, il peut être utile de perdre un peu de gras, dans ce cas-là, on parlera de perte de gras et non perte de poids.

 

À travers cet article, j’utiliserai le mot “sèche” pour que ce soit plus simple à la compréhension.

Pourquoi ne pas sécher ?

Si votre but est de progresser, et d’atteindre une certaine masse musculaire, alors vous perdez votre temps à sécher tout le temps. Tous les ans, je vois des personnes qui débutent et font 2 à 3 sèches dans l’année. Sachez que c’est complètement inutile et que c’est une perte de temps.


Vos premières années de musculation sont celles où vous pourrez construire un maximum de masse musculaire. C’est à ce moment-là qu’il faut en profiter pour construire une base musculaire. Sécher tous les ans serait donc totalement contre-productif puisque c’est à ce moment-là que vous pourrez prendre le plus de muscle.

N’oublions pas que chacun est différent, certaines personnes ont des métabolismes qui s’adaptent rapidement, notamment en période de prise de poids, où celles-ci doivent diminuer leurs calories toutes les 2 semaines. 

D’autres, à l’inverse pourront perdre du poids juste en ayant créé un déficit calorique au début de leur perte de poids, et n’auront rien à changer pendant plusieurs mois tout en gardant une perte de poids linéaire.

Comment déterminer sa maintenance calorique ?

Ce qu’il faut savoir c’est que pour prendre du muscle, il vaut mieux être en surplus calorique qu’en déficit calorique si vous voulez optimiser la chose.

 

Pour perdre du gras, et donc sécher, il faut être en déficit calorique, ce qui est l’inverse du surplus.

  • Déficit calorique : Apport < Besoins => perte de poids

  • Surplus calorique : Apport > Besoins => Prise de poids

Maintenant, on sait que pour optimiser sa prise de muscle, il faut être en surplus. Cependant, il existe certains cas, où il est possible de prendre du muscle tout en perdant du gras. Cela est possible sous plusieurs conditions :

  • Si vous êtes débutant

  • Si vous êtes un sportif qui reprend l’entraînement après une pause

  • Si vous avez un haut taux de masse grasse (Plus facile chez les femmes qui sont grasses de base)

  • Si vous êtes sous stéroïde anabolisant.


C’est pourquoi, si vous débutez et que vous êtes un peu gras, de type « skinny fat », alors vous aurez tout intérêt à « nettoyer » votre masse grasse en restant à maintenance calorique ou en créant un léger déficit sur une courte période, puis dès que cela sera fait, partir sur une prise de masse de plusieurs années. (Oui, oui années, prendre du muscle est très long)

Ce que je vous conseille

Maintenant, je vous conseille, si vous débutez la musculation (Inférieur à 2 ans de pratique), c’est de vous concentrer sur « construire votre physique » et d’arrêter de perdre votre temps dans des sèches inutiles. Obtenir le physique de vos rêves prendra plusieurs années alors arrêtez de sécher après un an de musculation (sauf si vous êtes vraiment trop gras).

 

Ce qui peut être bien, c’est de faire régulièrement des « minis-cuts » afin de nettoyer régulièrement votre physique, puis de repartir directement sur une prise de muscle et ainsi de suite. À titre d’information, une mini cut, est comme une sèche avec un processus beaucoup plus agressif et sur une période plus courte. Si vous voulez en savoir plus, voici mon article sur la “mini cut”

Ainsi, il est possible de faire 1 ou 2 « mini cut » par an, tout en ayant cette idée générale d’être sur une prise de muscle de plusieurs années comme sur le schéma ci-contre.


Ce n’est qu’après plusieurs années de prise de muscle que vous pourrez « sécher » et voir ce qui se cache sous le gras que vous avez accumulé sur plusieurs années. Car oui, la prise de gras est inévitable lorsque l’on cherche à prendre du muscle. Justement, la clé d’une prise de masse réussie est d’avoir un ration positif entre prise de masse musculaire et prise de gras.

CONCLUSION

Vous l’aurez compris, tout se fait sur le long terme. Afin d’optimiser ses résultats, il faut donc s’entraîner de manière intelligente et ne pas vouloir précipiter les choses. Construire du muscle prend du temps, plusieurs années, et c’est pour cela que la plupart des “influenceurs” sur Instagram pratiquent déjà la musculation depuis au minimum 5/7 ans dans la plupart des cas.

 

Ne vous attendez pas à avoir des résultats miraculeux sur 6 mois, tout processus de changement que ce soit la prise de muscle ou la perte de gras prend du temps.

 

Après, je ne dis pas qu’il faut être gras pendant plusieurs années, je dis juste qu’il serait plus intelligent de rester sur votre pourcentage de masse grasse optimale. Ce même pourcentage qui vous permet d’être le plus performant à l’entraînement, où vous vous sentez bien, plein d’énergie… (Ce pourcentage varie selon les individus).

 

 

Si vous prenez trop de gras, faites une mini cut, et revenez à ce pourcentage puis retournez sur une prise de muscle.

 

On peut prendre le repère des abdominaux visibles pour savoir si l’on est allé trop loin et qu’il est maintenant temps de nettoyer cela. Cependant, tout le monde ne stocke pas sur les abdominaux. Dans ce cas, essayez de voir où vous êtes amené à stocker et définissez une limite à ne pas franchir lors de votre phase de prise de muscle. Lorsque la limite est franchie, alors il est maintenant temps de « nettoyer votre bodyfat. »

 

 

Je sais que beaucoup de personnes se reconnaîtront dans cet article. Combien d’entre vous ont déjà fait plusieurs sèches et se sont rendu compte qu’en fait, ils étaient tout maigres sans leur gras ? Je pense qu’il y en a un bon nombre. Comme dirait Michael.D Gundill « le gras est le leurre du naturel » cela signifie simplement que quand on est gras, on se sent musclé, mais qu’en réalité, lorsque tout le gras a disparu, la masse musculaire acquise n’est pas du tout au niveau de nos attentes de départ. C’est exactement pour cette raison que je vous conseille de “pousser la prise de masse sur des années”, pour ne pas vous sentir tout mince, lorsque vous aurez décidé de perdre le gras en trop.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Nos articles recommandés