fbpx

🎁 OFFRE DE PARRAINAGE : PARRAINE UN(E) AMI(E) ET NOUS VOUS OFFRONS UN MOIS DE SUIVI GRATUIT POUR TOI ET POUR ELLE/LUI 🎁

Développement personnel- Lecture : 1 min

LE STRESS : MÉCANISME & GESTION

Par : Léa, Coach chez Smart Body

Léa vous recommande de consulter cet ebook sur

les 6 piliers de la perte de poids

Le stress c’est quoi ?

Le “Stress” est un peu la maladie des temps modernes. En réalité c’est un mécanisme inné chez l’être humain, qui est tout à fait normal et qui permet notamment d’assurer la survie de l’espèce.

En effet, le stress sert avant tout à faire face à un danger, une menace en fuyant ou combattant celle-ci. On parle alors de stress physique mais nous sommes aujourd’hui davantage confrontés au stress psychique (plus contemporain) lié à la charge mentale.

le stress et l’anxiété sont 2 choses différentes

Les hormones du stress impactent le système nerveux de 2 manières :

  • Le système nerveux sympathique : permet de faire face au danger perçu
  • Le système nerveux parasympathique : qui intervient le reste du temps, lorsqu’il n’y a pas de menace, en inhibant le système nerveux sympathique

Le système nerveux parasympathique n’étant pas détectable en tant que tel, nous nous intéresserons d’avantages au système nerveux sympathique.

Processus de mise en route du système nerveux sympathique :

  • Notre cerveau est donc conditionné pour détecter des dangers et/ou menaces via nos organes sensoriels tels que les yeux, le nez, les muscles, la peau, etc. Il établit alors un niveau de menace
  • L’information est communiquée à l’hypothalamus (une glande située dans le crâne) qui s’active et va, en fonction du niveau de menace, sécréter des hormones qui vont être envoyées aux glandes surrénales.
  • Les glandes surrénales produisent alors les hormones suivantes : Noradrénaline, Adrénaline, Cortisol
  • Ces 2 dernières permettent de mobiliser rapidement de l’énergie (on le remarque notamment par une accélération du rythme cardiaque et de la respiration)
  • Le corps est alors prêt à répondre à la menace

À noter que le stress lié à une menace directe, comme celui auquel nos ancêtres pouvaient être confrontés (un animal dangereux par exemple), est de moins en moins présent dans notre société plus moderne. C’est en revanche le stress psychique qui prend le pas.

Ce dernier concerne surtout la peur des situations à faible contrôle (manque de maîtrise d’une situation), de l’incertitude (situation avec issue inconnue), de la nouveauté ou encore lorsque l’ego est menacé (situation où notre image est menacée).

Concernant ces charges mentales, c’est surtout une production excessive de cortisol qui en est la conséquence.

Cet état de stress devient surtout problématique lorsqu’il dure dans le temps devient chronique.

On peut alors en subir des conséquences comme : Dépression, fatigue, perte de motivation, altération des émotions et de la mémoire, troubles mentaux.

Nous pouvons également constater : de la rétention d’eau, une perturbation du sommeil (insomnie), une perte ou prise de poids, une perte de muscle, une prise de masse grasse, une mauvaise récupération (courbatures ++), une perturbation du système digestif (constipation ou diarrhée), un déséquilibre acido/basique (augmente le risque de blessures)

Comment gérer ce stress ?

Malheureusement, il n’y a pas de pilule magique pour réguler son niveau de stress. Cela passe par une bonne hygiène de vie et des pratiques quotidiennes qui vous permettront de limiter le mauvais stress.

À noter que tout le monde ne réagit pas de la même façon face au stress. Certains individus le géreront très facilement tandis que d’autres seront stressés assez vite.

Le tout est de créer un climat propice à la réduction du stress.

Parmis ces techniques nous pouvons nommer :

  • La méditation et techniques de relaxation telles que la cohérence cardiaque
  • Le sport (permet la sécrétion d’endorphine qui participe au sentiment de bien-être)
  • L’alimentation (manger équilibré, varié et surveiller sa consommation d’excitants comme la caféine)
  • Le sommeil (soigner son sommeil et dormir suffisamment)

conclusion

Nous pouvons remarquer que le stress est, la plupart du temps, mal vu ! Nous le percevons comme quelque chose de négatif, ce qui le rend d’autant plus nocif étant donné que nous sommes persuadés qu’il faut le réduire au maximum. En réalité, il existe un niveau de stress requis qui nous permet d’être dans un état optimal pour la réalisation de nos actions. Trop de stress est donc nocif mais l’absence de stress l’est tout autant. C’est le devoir de chacun de savoir doser afin d’être le plus productif possible au quotidien tout en menant une vie sereine.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Nos articles recommandés