fbpx

🎁 OFFRE DE PARRAINAGE : PARRAINE UN(E) AMI(E) ET NOUS VOUS OFFRONS UN MOIS DE SUIVI GRATUIT POUR TOI ET POUR ELLE/LUI 🎁

Développement personnel – Lecture : 6 min

Comment rester motivé(e) pour faire du sport ?

Par : Yoann, coach chez Smart Body

Yoann vous recommande de consulter cet ebook sur

les 6 piliers de la perte de poids

Dans le milieu du sport et de la musculation, on entend souvent parler de motivation et de discipline. Deux notions qui s’animent entre elles, et pourtant bien distinctes et que l’on confond souvent !

Pour commencer, la motivation c’est un peu l’énergie que l’on va mettre dans certaines actions. Cette motivation peut être interne de par nos valeurs et nos égos, ou externe par rapport aux compensations que l’on va obtenir pour un travail donné (c’est un peu le fondement de notre économie en soit).

En ce qui concerne la discipline, on la voit souvent comme quelque chose de péjoratif. Pour la plupart des gens, la discipline, c’est un peu aller à l’encontre de ses propres désirs et intérêts immédiats au profit d’autres buts « supérieurs ». Et cette approche génère beaucoup de pression mentale et n’est surtout tenable que sur le court terme.

C’est pour cela que la motivation est un terme plus fréquemment utilisé car il a une valeur beaucoup plus positive concernant nos actions.

Pour résumer, être discipliné est un état d’esprit sur une durée plus longue. En revanche, la motivation est plus une pensée et se fonde souvent sur les circonstances. On peut être motivé à faire une certaine tâche aujourd’hui. Cela n’implique pas que l’on sera motivé pour faire la même chose demain.

La motivation n’existe pas toujours de manière uniforme. On peut être très motivé maintenant, mais manquer de motivation pendant le reste de la journée !

Par contre, discipliner son esprit est un processus continu et ne varie pas radicalement. Par exemple, si l’on est discipliné pour aller s’entrainer 4 fois par semaine pendant une heure, on le fera quoi qu’il arrive !

Et si l'on avait une approche différente ? Qui dit discipline, dit plan d'action, stratégie

Et si la stratégie mise en place était en accord avec nos capacités du moment ?


Exemple : tu observes que faire deux séances par semaine ne te demande pas d’énergie mentale supplémentaire ? Alors fais en sorte de baser ton plan sur cette base-là. Que ta motivation soit haute ou basse, tu feras quand même les deux séances par semaine !


Autre exemple : pendant le confinement, tu as pu observer que faire une activité physique beaucoup plus douce type yoga, pilâtes, stretching est beaucoup plus attractif pour toi ? Quand bien même, elle n’est pas optimale pour certains de tes objectifs. Alors pourquoi aller contre ça ?


N’oublie pas que l’on est automatiquement beaucoup plus discipliné sur les choses qui sont prioritaires selon nous. Et les priorités sont propres à chacun !


Inutile de se comparer à son voisin-voisine, si faire 6-7 séances de renforcement par semaine ne lui demandent aucune énergie mentale supplémentaire et que c’est SA priorité, ce n’est cependant peut-être pas la tienne !

Tu n’es pas lui tu es juste TOI avec TES besoins TES capacités, TES priorités.


La discipline ça s’entraine donc évidemment, comme pour l’entraînement, trop en faire au début est contreproductif. Il faut parfois admettre de revoir à la baisse ce que l’on avait prévu initialement.

Tous les champions ont commencé petit avant de voir grand

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Nos articles recommandés